L'Agence des aires marines protégées en quelques mots

    L'Agence des aires marines protégées (AAMP) ainsi que l'Atelier technique des espaces naturels (Aten), l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (ONEMA) et Parcs nationaux de France (PNF) ont regroupé leurs compétences pour intégrer l'Agence française pour la biodiversité le 1er janvier 2017.

    L’Agence française pour la biodiversité a pour missions :

    • Organiser et développer les connaissances et les savoirs
    • Appuyer la mise en œuvre des politiques publiques liées la biodiversité
    • Gérer des espaces protégés et appuyer les autres gestionnaires
    • Apporter conseil et expertise aux acteurs socio-professionnels
    • Apporter des soutiens financiers à des actions partenariales
    • Mobiliser et sensibiliser la société
    • Former et structurer les métiers
    • Vérifier le respect de la réglementation relative à la protection de la biodiversité

    En savoir plus…

    La géomatique pour une gestion intégrée et partagée de l’espace marin

    Un SIG en milieu marin est d’autant plus indispensable que les repères géographiques sont bien moins évidents que sur le milieu terrestre. Cet outil permet entre autres de croiser spatialement plusieurs thématiques : écosystèmes et patrimoine naturel (habitats, espèces, bathymétrie, nature des fonds, marée, houle, salinté…), usages en mer (pêche, transport maritime, granulats marins, énergies marines…), réglementation et outils de gestion (délimitations maritimes, aires marines protégées…). Il permet le partage et la diffusion des connaissances et par conséquent la prise de décision, ce qui en fait un outil stratégique au quotidien.

    L’organisation du pôle géomatique mer et littoral au sein de l’Agence française pour la biodiversité :

    Le pôle géomatique mer et littoral est intégré au service Données, géomatique et informations du département Systèmes d'observation et données dans la direction Appui aux politiques publiques (DAPP/dSOD/sDGI)

    Il existe actuellement des  géomaticiens dédiés à chaque façade maritime métropolitaine (deux par antenne) et un géomaticien pour l'espace ultramarin français (siège). Un pôle géomatique mer et littoral, basé à Brest et composé de 3 personnes, assure la coordination du travail d’ensemble de ces géomaticiens dédiés à la mer et au littoral dans un souci d’harmonisation des données et des méthodes.

    Chaque géomaticien collecte, valorise et pérennise les informations géoréférencées marines et littorales sur les thématiques suivantes :
    - patrimoine naturel et culturel,
    - écosystèmes,
    - usages,
    - gestion et réglementation.

    Les données sont mises en forme si besoin, puis sont utilisées dans la production de cartes pour faciliter la réalisation des objectifs de création d’aires marines protégées et leur gestion, notamment en :
    -    appuyant les gestionnaires d'aires marines protégées dans la mise en place de leur plan de gestion,
    -    aidant les équipes dédiées à la création de nouvelles aires marines protégées à identifier les futures orientations de gestion et les lacunes de connaissances.